Dégustation – Rencontre vigneronne en Jurançon

Ce week-end des Rameaux, riche programme de dégustation pour les Béarnais👩‍🎨 :
– 1er salon des vins du Sud-Ouest à Oloron (64)
rencontre vigneronne en Jurançon au Cru Larose à St Faust (64), petit domaine de 1,7 ha sur les coteaux de Jurançon.

Que choisir ?

Certains auraient dit : les deux, mon général !
Je ne suis pas une grande fan des rouges du Sud-Ouest (ben c’est mon droit …). Du coup je suis allée à la rencontre vigneronne : il y avait du Jurançon, bien sûr 😋, du Beaujolais, du vrai, pas le primeur au gout de banane 😜, du Coteaux d’Aix (hum, ça aussi c’est bon) et du St Emilion.

Affiche rencontre vigneronne
Rencontre vigneronne en Jurançon – avril 2019

En route

Il fait gris, il tombe un petit crachin par moments. Tant pis, il n’y aura pas une belle vue sur les Pyrénées 😢.
Je connais plutôt bien les coteaux de Jurançon, mais la petite route que mon GPS m’indique pour monter au Cru Larose, je ne l’ai jamais prise ! Quelques virages en épingle à cheveux … ça grimpe !
C’est pas toujours une bonne idée de suivre son GPS : il connait pas les ⛔️ “sauf riverains”. Du coup, au lieu d’y être en un quart d’heure, il me faut plus de 20 mn pour arriver sur place !! Bon je ferai mieux au retour.
L’affiche de la rencontre, quelques voitures garées sur le bas côté, c’est bien là le Cru Larose

Maison Cru Larose
Cru Larose – maison des vignerons

Dégustation

Je donne mes 2€ de caution pour mon petit Verre INAO (lien) et j’entre dans le chai.

Pour ménager ses papilles quand on déguste, il vaut mieux le faire dans cet ordre :
– d’abord les blancs secs
– ensuite les rosés
– puis les rouges légers
– en suivant les rouges corsés
– et pour finir les vins sucrés, qu’ils soient moelleux, liquoreux ou VDN (mettre des liens vers le lexique)
du plus léger au plus corsé et au plus lourd.

J’ai donc prévu mon petit circuit pour “préserver mes papilles” :
– Jurançon sec
– blancs et rosés de Provence
– Beaujolais
– St Emilion, peut-être
– rouges de Provence
– moelleux et liquoreux de Jurançon.

Vignes du Cru Larose - Coteaux de Jurançon
Vignes du Cru Larose – Coteaux de Jurançon

Et pourquoi ces vignerons-là ici aujourd’hui ?
Pendant que je déguste, Mireille, du domaine Bagrau ,m’explique qu’ils se sont tous rencontrés sur un salon. Les vins des uns et des autres leur ont plu.
Du coup, ils s’invitent mutuellement une fois par an. C’est autant d’occasions pour chacun de vendre son vin. Cool comme idée !

Jurançon sec – Cru Larose – Premières Vendanges

Jurançon sec - Cru Larose
Premières Vendanges – Jurançon sec – Cru Larose

70% Gros Manseng, 30% Petit Manseng
Ça tombe bien , c’est le vin de celle qui organise la rencontre. Chantal Peyroutet a repris ce petit domaine en 2005 à la suite de son père et de son grand-père. Faire le vin, elle avait appris en famille ; mais gérer une exploitation, ça elle ne savait pas faire. Du coup elle est partie se former à Bordeaux, avant de se lancer.
Photo du vin
Ce “Premières Vendanges” a une robe (lien) jaune pâle, des arômes d’agrumes, de fruits confits et de cannelle.
La bouche est fraîche, grasse et ronde, avec une belle persistance fraîche.
Beau départ !

 

Coteaux d’Aix rosé

Je connais le petit village d’où vient la vigneronne, j’ai de la famille juste à côté. J’en profite pour le dire, ça brise la glace tout de suite 😉.

Balcon à Aix en Provence
Balcon à Aix en Provence

Les Coteaux d’Aix, c’est 4000 ha de vignes. Du nord au sud, la zone va de la Durance à la Méditerranée, et d’est en ouest de la vallée du Rhône à la Ste Victoire. C’est très étendu !
Les sols sont calcaires, argilo calcaires ou sableux avec des cailloux ou des graviers.
Les cépages principaux : le Grenache, le Carignan et le Cinsault. Chaque domaine doit en planter au moins 55% sur la totalité de ses vignes (on dit 55% de son encépagement = les cépages plantés sur un domaine)
Les autres cépages : Cabernet Sauvignon, Mourvèdre et Counoise

Bagrau rosé 2018

Bagrau rosé 2018
Bagrau rosé 2018

 

Assemblage de Syrah, Grenache et Cabernet Sauvignon
La robe est pelure d’oignon assez claire. Au nez, des arômes de pamplemousse, de fruits de la passion et de pêche. La bouche est fraîche, assez longue avec une faible persistance.
Parfait pour l’apéritif !

 

 

Cuvée Jovic rosé 2018

Bagrau Jovic rosé 2018
Bagrau Jovic rosé 2018

Dominante Syrah, vendangée à 3h du matin, pour rentrer des raisins frais (au sens de froid)
Nez de fruits rouges et de bonbon anglais. Un peu d’amertume en bouche qui est plus grasse, avec plus de corps. Le vin a une bonne fraîcheur (au sens d’acidité 😃)

No10 2017

No10 - Domaine Bagrau
No10 – Domaine Bagrau

100% Grenache
La robe est toujours pelure. Des arômes d’amande et d’anis. En bouche, du gras, de la fraîcheur, une bonne présence. C’est aromatique et savoureux. 👍
A boire cet été impérativement, un rosé c’est pas fait pour vieillir. Il me plait bien ce No10, j’en achète 2 bouteilles, une pour cet été, une pour faire goûter à mes clients

 

 

A midi, on peut déjeuner sur place ; il y a une poule au pot. Je finis à peine de goûter le No10, que le cuisinier qui a préparé la poule au pot arrive au stand du Coteaux d’Aix. Il plaisante un peu avec les gens qui sont là ; puis la vigneronne lui demande ce qu’il veux goûter.
Il montre la bouteille de No10 en disant :Je voudrais un verre de ce petit rosé” .
La vigneronne lui répond du tac au tac : “Et pourquoi “petit”?Et elle fait mine d’être outrée.

On est tous morts de rire. Et le cuisinier dans ses petits souliers, qui marmonne je ne sais quoi !!

Elle a du caractère cette Mireille ! C’est vrai, quoi, elle a raison, le rosé n’est pas un “petit” vin, c’est un vin, tout court ! Pas toujours au top, c’est vrai … mais comme il est toujours servi bien froid , nos papilles sont anesthésiées ; du coup elles ne sentent pas quand le vin n’est pas terrible …

 

Beaujolais – Domaine des Bruyères

Le Beaujolais, en rouge c’est toujours du cépage Gamay. C’est un cépage pas très coloré et pas très tannique. Il a des arômes de fruits rouges, d’épices et de pivoine.
Le Beaujolais, c’est sur 15820 ha de vignes, entre Mâcon et Lyon (55 Km du nord au sud), sur des coteaux en pentes douces.

Paysage du Beaujolais
Beaujolais_2 – Crédit photo Sébastien CHENICLET

Les sols sont argilo-calcaires ou granitiques ce qui convient très bien au Gamay. On en reparlera, chaque cépage a son sol préféré, où il donne un vin meilleur qu’ailleurs.

Tout le monde connait le Beaujolais primeur, celui qui sort le 3ème jeudi de novembre : un vin léger, facile à boire, au goût de bonbon acidulé. Ce qui fait que le Beaujolais a une réputation de vin “facile”, mais sans caractère.

Mais il y d’autres Beaujolais ! Dix villages en Beaujolais sont des “crus” : le nom du village figure sur l’étiquette, en lieu et place de “Beaujolais”. Et ils ont un sacré caractère !

C’est le cas des 4 vins que j’ai dégusté aujourd’hui.
St Amour fait partie des Beaujolais les moins tanniques : on dit qu’ils sont “tendres“.
Juliénas, Chenas et Moulin à Vent sont un peu plus riches en tannins, et un peu plus corsés : on dit qu’ils sont “robustes“.

Tout ça pour expliquer que le vigneron les fait déguster dans un ordre précis. Et qu’il y a une bonne raison à ça : on déguste du plus léger au plus corsé.

St Amour 2018

St Amour 2018 - Beaujolais - Domaine des Bruyères
St Amour 2018 – Beaujolais – Domaine des Bruyères

 

Une jolie robe violine, des arômes de fruits rouges, une bouche fraîche et longue aux tanins un peu fermes

 

 

 

 

Juliénas 2018

La même robe, un nez bien fruité, avec de la mûre et de la vanille. La bouche est fraîche, assez ronde avec de la matière et de la longueur. Joli vin !

Chenas 2018 - Beaujolais - Domaine des Bruyères
Chenas 2018 – Beaujolais – Domaine des Bruyères

Chenas 2017

Sur les fruits noirs et les épices. En bouche c’est frais, puissant avec des tanins présents mais sans dureté, avec du fruit et une belle matière.

Moulin à Vent 2017

Moulin à Vent 2018 - Beaujolais - Domaine des Bruyères
Moulin à Vent 2018 – Beaujolais – Domaine des Bruyères

Le nez sent la mûre et le clou de girofle. La bouche est pleine et ronde avec une pointe de sucrosité, mais tout de même une belle fraîcheur.

La dégustation de Beaujolais terminée, comme prévu, je retourne au Coteaux d’Aix rouge ( je vais faire l’impasse sur le St Emilion parce que le temps passe …).

 

 

 

 

Domaine Bagrau – Coteaux d’Aix

Jovic 2018

Cuvée Jovic rouge - Domaine Bagrau - Coteaux d'Aix
Cuvée Jovic rouge

Nez grillé avec un peu de cuir.La bouche est ronde, fraîche, mais peu aromatique.

Pomarus 2017

Cuvée Pomarus - Domaine Bagrau - Coteaux d'Aix
Cuvée Pomarus

Assemblage de Cabernet et de Grenache
Une robe grenat intense. Un nez sur la mûre, le cassis et les épices. La bouches puissante avec une bonne fraîcheur mais peu aromatique.

 

 

 

Et pour finir cette belle matinée de dégustation, je reviens aux Jurançon de notre hôtesse.

Régal des Grives 2016 – Jurançon

Régal des Grives - Cru Larose - Jurançon
Régal des Grives

100% Petit Manseng
Une robe dorée, un nez sur les fruits confits et la truffe blanche. La bouche est onctueuse et longue. Belle persistance aromatique sur les fruits confits.

Nectar d’Automne – Vendanges Tardives 2015 – Jurançon

Nectar d'Automne - Cru Larose - Vendanges Tardives - Jurançon
Nectar d’Automne

100% Petit Manseng élevé 1 an en cuve puis 1 an en barriques
Très concentré avec une belle fraicheur. (On sent la fin d’une longue dégustation, le commentaire est nettement moins bavard 😅).

 

 

 

Je repars avec 2 bouteilles de Jurançon sec, 2 bouteilles de rosé no10 et une bouteille de Juliénas. Matinée fructueuse !

Avant de partir, je vais jeter un coup d’oeil aux vignes de l’autre côté de la route (avec vue sur les Pyrénées un peu nuageuses). Bou Diou, la vigne est en avance, les fleurs sont déjà sorties !
D’habitude mi-avril, c’est le débourrement ici à Jurançon. Le débourrement, ce sont les bourgeons qui s’ouvrent pour laisser sortir des mini-feuilles … qui ensuite deviendront grandes !

Sortie des fleurs de vigne - Avril 2019 - Jurançon
Sortie des fleurs de vigne – Avril 2019 – Jurançon
Partager l'article :
  •  
  •  
  •